Voici quelques infos à savoir à l'approche des examens de Janvier 2017

Posted by ESOAD

16 nov. 2016 13:50:03

 

session-examen-janvier-2017.png

La période d'examen arrive à grands pas, ce guide à pour but de vous donner le maximum d'informations pour que vous soyez dans les meilleures conditions possibles

 

DEADLINES et INFORMATIONS DIVERSES


 

 

A quelle date doit-on remettre son dossier professionnel ? 

Avant le 6 Janvier 2017: Les candidats concernés par la réalisation d'un dossier professionnel doivent effectuer l'envoi en double exemplaire au centre d'examen (et non à la FEDE ) - le cachet de la poste faisant foi.

Vous recevrez toutes les informations concernant votre centre d'examen par mail aux alentours du 20 Décembre 2016.

 

Quelle langue vivante européenne est possible sur cette session ?

UE DE LANGUE VIVANTE EUROPEENNE – CAS GENERAL  Anglais, français, allemand, espagnol, italien et portugais sont les langues vivantes européennes proposées par la FEDE, pouvant être choisies par les candidats pour les épreuves de langue vivante (LV1, LV2 ou LV3).

Il est rappelé que la langue dans laquelle le candidat passe les épreuves du domaine européen et du domaine professionnel est considérée comme langue « maternelle ».

Par extension, sont considérées comme langues vivantes étrangères pouvant être choisies par le candidat pour la ou les épreuves de l’unité d’enseignement de langue vivante européenne, toutes les autres langues proposées par la FEDE.

Lorsqu’un candidat choisit de présenter plusieurs langues vivantes (LV1 et LV2), il est rappelé que les langues doivent être différentes. Par exemple, un candidat ne peut choisir l’anglais en LV1 et en LV2.

Pour la session de Janvier, seul l'anglais est prévu

 


BIEN REMPLIR  UN QCM

Comme mentionné de manière claire et lisible sur la feuille QCM fournie par la FEDE pour les examens, les réponses aux questions se matérialisent par un tiret « appuyé » et non par une croix, un cercle, ou un point.

Seul le tiret « appuyé » est accepté par le système informatique en lecture optique, les autres « signes » ne peuvent être lus, et les feuillets QCM rejetés par l’ordinateur qui ne peut les traiter.

Les QCM rejetés par le système informatique, ne seront ni lus ni corrigés manuellement, le candidat se verra attribué définitivement la note 0 : aucun recours ne sera accepté, la note 0 sera définitive.


UTILISATION DES DICTIONNAIRES DURANT LES EPREUVES

Dans le cadre des épreuves de culture et citoyenneté européennes et de techniques professionnelles écrites exclusivement, l’utilisation d’un dictionnaire bilingue « Langue de composition de l’épreuve/Langue maternelle du candidat » est autorisée.
Ce dictionnaire bilingue doit obligatoirement être au format papier, en un seul volume et vierge de toute annotation. Sont donc interdits tous les autres supports : téléphones portables, traducteurs électroniques, etc...., la liste n’étant pas exhaustive.  

Seuls les dictionnaires linguistiques sont autorisés.  Sont donc interdits les dictionnaires thématiques et dictionnaires précisant la définition des termes traduits. Il  est  rappelé  que l’utilisation  d’un  dictionnaire,  de  tout  type,  est  interdite  durant  les  épreuves  orales  (épreuve  professionnelle et épreuve de langue vivante).

 

AMENAGEMENT DES EPREUVES

Un candidat rencontrant des difficultés d’ordre médical rendant difficile le passage des épreuves auxquelles il est inscrit, peut demander à bénéficier d’un aménagement des conditions de passage de ces épreuves. La demande doit être formulée auprès du Bureau Européen des Examens, par lettre recommandée avec avis de réception, au plus tard un mois avant le début desdites épreuves et doit obligatoirement être attestée par un certificat médical.

Aucune demande adressée en dehors de ce délai ne sera étudiée.
Les demandes seront individuellement étudiées par le Bureau Européen des Examens qui définira, le cas échéant, le type d’aménagement accordé aux candidats (agrandissement des sujets d’examens, tiers temps...)

Le Bureau Européen des Examens valide la mise en œuvre et les conditions d’applications des aménagements des épreuves accordées à certains candidats. La décision arrêtée par le Bureau Européen des Examens est définitive et sans appel.


DISPENSES ACCORDEES AUX EPREUVES DE DEES

Un candidat ayant validé un diplôme au moins égal au diplôme FEDE auquel il souhaite se présenter, peut demander à ce que certaines dispenses lui soient accordées à certaines UC constitutives du diplôme FEDE concerné.

Cette demande doit obligatoirement être formulée, auprès du Bureau Européen des Examens, par lettre recommandée avec accusé de réception, au plus tard 15 jours avant la date limite des inscriptions définitives et doit être accompagnée de l’ensemble des justificatifs permettant d’appuyer la demande (copie de diplômes, relevés de notes précisant le nombre de crédits obtenus, etc....)
En tout état de cause, l’attribution des dispenses par le Bureau Européen des Examens est soumise aux conditions suivantes :

  • Unité d’Enseignement de Culture et Citoyenneté Européennes : Aucune dispense ne peut être accordée pour ces épreuves (UC A1, A2 et A3)
  • Unité d’Enseignement de Langue Vivante Européenne : Une dispense peut être accordée à un candidat, sous réserve de production de sa part, d’une attestation prouvant la validation d’un niveau du CECR au moins égal au niveau de référence utilisé pour l’épreuve de langue du diplôme FEDE auquel il est inscrit (Niveau B1du CECR pour un D.E.E.S.)
  • Unité d’Enseignement de Techniques Professionnelles : Une dispense peut être accordée à l’épreuve professionnelle écrite (Etude de cas)

Le candidat devra avoir validé la partie professionnelle d’un diplôme de niveau bac +3 de la même spécialité, et dans ce cadre avoir obtenu au moins 15 crédits ECTS.

Un examen du dossier sera alors fait par le Bureau Européen des Examens qui est seul compétent dans l’attribution et la mise en œuvre de ces équivalences.
La décision arrêtée est définitive. Aucune dispense ne pourra être accordée à l’épreuve professionnelle orale qui devra obligatoirement.



CONDITIONS D’ADMISSION POUR VALIDER VOS EXAMENS :

1ère règle : calcul de la moyenne générale
Chaque épreuve (ou UC) est affectée d’un coefficient. Pour chaque épreuve, la note sur 20 (ou ramenée sur 20) multipliée par le coefficient donne le nombre de points. La somme de ces points est augmentée, le cas échéant, des points obtenus grâce aux épreuves facultatives et le tout est ramené sur 20 pour donner la moyenne générale

2 ème règle : admission à l’examen
Pour être admis à l’examen, le candidat doit remplir trois conditions :
1) obtenir une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20,
2) et avoir obtenu une moyenne d’au moins 6/20 dans toutes les unités d’enseignement de son examen,
3) et ne pas avoir obtenu une note de 0/20 à une unité capitalisable, la note de 0/20 étant éliminatoire.

3ème règle : conservation des notes Les notes obtenues peuvent être conservées pendant 5 ans. C’est le candidat qui fait ce choix quand il se présente à une session ultérieure.
À chaque session, la moyenne générale est calculée sur la base des notes conservées et des notes des épreuves à nouveau subies.
Lorsqu’un candidat souhaite se représenter à une épreuve, seule la dernière note obtenue est prise en compte dans le calcul de la moyenne générale.

4 ème règle : formes de l’examen
Les examens de la FEDE peuvent être passés sous la forme globale (toutes les épreuves à la même session) ou sous la forme progressive (choix d’épreuves à chaque session).

5 ème règle : absence à une épreuve
L’absence à une épreuve interdit la délivrance du diplôme.


 

Recevez nos meilleurs articles !

Bachelor-eBusiness
MASTER  Européen
Licences Européenness